Vérandas en aluminium

Vérandas en . On distingue deux gammes de :

veranda aluminium– la gamme froide ou série froide dont les profilés sont constitués d’une seule pièce. Ces profilés qui sont de très mauvais isolants thermiques sont de moins en moins utilisés .

– la gamme à RPT dont les profilés sont constitués de deux éléments reliés entre eux par des barrettes en résine ou en polyamide armé de fibres de verre .

Les principaux éléments entrant dans la composition d’une véranda sont les poteaux, la sablière , la faitière , les chevrons , les traverses et les éléments de remplissage .

Les poteaux : les poteaux d’angle comme les poteaux intermédiaires éventuels supportent la toiture de la véranda . Le tuyau de descente de récupération des eaux pluviales est très souvent placé contre un poteau ou dissimulé par un cache amovible . Certains modèles de poteaux intermédiaires permettent de relier deux parois vitrées non parallèles entre elles .

La sablière : traverse de forte section reliée aux poteaux et supportant les éléments de toiture ( chevrons et remplissage ). Suivant sa longueur et l’importance des charges qu’elle reçoit , la sablière peut être renforcée ou non par des profilés intérieurs en acier. Le profilé chéneau destiné à la collecte des eaux de ruissellement de la toiture est soit fixée mécaniquement à la sablière , soit intégrée à celle ci . Certains fabricants proposent des chéneaux intégrant un coffre de volet roulant .

La faîtière : traverse constituée de deux parties, l’une est fixée au mur de l’ habitation ( l ‘accroche murale ) et l’autre, le plus souvent articulée, constitue la partie haute de la toiture . La faîtière est toujours recouverte d’une étanchéité continue constituée d’un joint bavette en caoutchouc et éventuellement d’un solin engravé dans le mur .

Les chevrons : barres inclinées disposées suivant la pente du toit , reliées à la faîtière en partie haute et à la sablière en partie basse. Les chevrons possèdent un dispositif ( différent selon les fabricants ) de maintien des éléments de remplissage ( vitrages ou plaques synthétiques ). Les chevrons de rive sont disposés aux deux extrémités de la véranda . Certains modèles reçoivent sur leur face extérieure un bandeau de finition .

On distingue 2 types de chevrons :

– les chevrons épines , en forme de T renversé, ne sont visibles qu’ à l’extérieur de la véranda . A l’intérieur , la toiture est quasiment plane . Ces chevrons peuvent être munis ou non d’une RPT .

– les chevrons tubulaires n’apparaissent pas à l’ extérieur mais sont visibles à l’ intérieur . Ces chevrons peuvent être renforcés par des plaques métalliques .

La RPT est généralement assurée par un profilé qui s’interpose entre le chevron tubulaire et le profilé serreur extérieur .

Les traverses intermédiaires : profilés fixés perpendiculairement aux chevrons . Ces traverses permettent de rigidifier la toiture lorsque les surfaces couvertes sont importantes .

Les remplissages : il s’agit des ouvrages qui remplissent les vides de la structure. La façade avant comporte généralement des châssis fixes et/ou des -fenêtres . Les côtés de la véranda sont également équipés de châssis fixes vitrés et de parties ouvrantes ( portes-fenêtres et fenêtres ). Les remplissages de toiture peuvent être transparents , translucides ou opaques . Ces ouvrages sont abordés dans les pages suivantes .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *