Entretien des motorisations de portail

Les avantages des motorisations de portail enterrées ou intégrées au portail deviennent inconvénients au moment de l’ et des vérifications d’usage : difficile de constater à l’œil nu un quelconque dysfonctionnement.

entretien portail motorise motorisation automatiquePour tous les autres modèles de portails motorisés et tous les 6 mois, ouvrez puis refermez votre portail et observez la moindre anomalie. Si vous n’observez rien de prime abord, effectuez les contrôles suivants :

– surveiller les dispositifs de sécurité : lampe d’éclairage (orange clignotante en général), les tranches de sécurité, les cellules photoélectriques,
– actionner le débrayage manuel et le limiteur d’efforts afin de vous assurer de son état de marche,
– vérifier les charnières et les pivots, nettoyer si besoin,
– contrôler le ralentissement du portail en fin de course,
– observer la chaine de transmission du mouvement (la crémaillère pour un portail coulissant et l’articulation du bras, des roues ou des vérins pour un portail battant) et huiler les parties en déplacement.

Une fois par an, et même si vous n’avez relevé aucun dysfonctionnement, procédez aux vérifications suivantes :

– contrôler le verrouillage de la porte et les éléments de guidage (rail, galets),
– s’assurer du bon fonctionnement,
– de la télécommande et des organes de commandes se trouvant sur le portail,
– vérifier le système de du portail sur son support (les actions d’ouverture et de fermeture peuvent forcer sur la à force d’utilisation),
– contrôler la peinture et la . Si vous constatez des dégâts, ne tardez pas à agir.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *